Stratégie de contenus du prototype web AMSUR : l’accès aux ressources

Utilisant le logiciel Interview pour l’indexation et l’analyse des archives audiovisuelles, un réseau d’ontologies et des bibliothèques de modèles de description provenant du projet de recherche ASA‐SHS, le dispositif est pensé à terme pour une perspective contributive proposée à l’utilisateur et/ou aux communautés qui permettrait à la fois l’augmentation physique du corpus audiovisuel ainsi que l’enrichissement des différentes analyses pour une même archive.

Un cahier des charges, accompagné des livrables éditoriaux (ligne éditoriale, charte éditoriale et secrétariat de rédaction) a permis de débuter une stratégie de contenus pour le prototype AMSUR concernant l’analyse et la publication des archives audiovisuelles augmentées. Après la phase de conception éditoriale concernant la republication des archives audiovisuelles et la constitution de la vidéothèque numérique, une phase de conception centrée utilisateur s’est mise en place. Il s’agissait d’optimiser la navigation et de procéder à la valorisation des archives republiées en utilisant le CMS Umbraco, redéveloppé par Francis Lemaître pour les besoins spécifiques de la recherche de l’ESCoM.

Cette étude permettra de mettre en lumière une problématique sur les usages et d’initier une nouvelle phase de recherche sur l’utilisabilité des prototypes web de l’ESCOM-FSMH.

       I. Premier type d’accès : menus latéraux de la vidéothèque en ligne

 

La première phase de conception d’AMSUR concernait la problématique de republication d’un corpus audiovisuel et prenait en compte à la fois la conception éditoriale et la mise en ligne des archives audiovisuelles nouvellement analysées. La première phase de conception proposait ainsi une indexation systématique des plans thématiques de chaque archive audiovisuelle selon le modèle préétabli :

–  une indexation générale par :

Pays/ Régions/ Discipline scientifique (anthropologie, linguistique, etc.)/ Vidéos par domaine et par genre/ Langues (français ou espagnol)

–  une indexation thématique précisant le contenu de l’archive :

Références culturelles/ Histoire/ Diversité culturelle/ Diversité linguistique/ Environnement et développement/ L’Amérique latine comme objet de recherche

–   une indexation spécifique alimentant le thésaurus (ontologies)

Cette triple indexation a permis la publication automatique d’une vidéothèque numérique, créant un triple scénario d’accès aux ressources à travers deux menus déroulants latéraux qui encadrent le player central de la page d’accueil (accès général/accès thématique), repris dans des onglets de la barre horizontale de fonctionnalités (thèmes/classification/thésaurus).

 

1

2

 

L’accès général (proposé à gauche) fournit ainsi un accès par genres, par contributeurs, par types de publics-utilisateurs, par langues, etc., et répond au même modèle architectural pour tous les prototypes de l’ESCoM.

Le menu de droite, réservé à l’accès thématique propre à l’ontologie du domaine (ici AMSUR) récupère automatiquement l’indexation des thèmes et du thésaurus (déclinaison des sous-rubriques) effectuée à l’aide du logiciel Interview. De cette façon, l’ensemble des rubriques et sous-rubriques existantes est immédiatement accessible (une archive audiovisuelle n’ayant aucun plan thématique indexé ne générera aucune sous-rubriques dans les menus latéraux).

 

3

 

 

On accède enfin à un thésaurus qui propose finalement les ressources audiovisuelles correspondant à la recherche de l’internaute.

 

4

 

 

Un onglet « vidéos similaires » associé à l’interface de lecture de l’archive audiovisuelle sélectionnée permet également à l’internaute de poursuivre sa recherche sans avoir à effectuer un nouveau parcours.

 

5

 

 

Ces interfaces sont actuellement en cours de modifications. Une deuxième phase d’étude de la navigation a été axée sur la prise en compte de différents scenarii-utilisateur et s’est employée à proposer des types d’accès différents au contenu. Pour cela, nous avons d’abord procédé à un benchmark.

 

II.  Etude de la navigation : résultats du benchmark

 

Deux portails web partenaires se rapprochaient de la nature de notre travail et de notre propos scientifique et pédagogique : l’UOH et Canal U. L’UOH (Université ouverte des humanités) est un portail web centralisant et valorisant des ressources pédagogiques numériques.  La mutualisation de nouvelles ressources est assurée par des réseaux d’enseignants-chercheurs producteurs de l’Union européenne. Les activités et services de l’UOH concernant une partie du public des recherches de l’ESCoM. Canal U propose la mise à disposition d’une vidéothèque numérique de l’enseignement supérieur.

Un troisième portail, américain,  le MITopencourseware, a été sélectionné car il proposait un catalogue de ressources pédagogiques en ligne qui entrait également dans notre corpus d’étude. On a donc procédé à un benchmark de ces trois sites web en vue d’améliorer l’accès aux ressources d’AMSUR.

Les conclusions du benchmark ont permis d’envisager deux types d’améliorations sur le portail AMSUR.

D’une part les améliorations pouvant rapidement être mises en place :

  • Une double présentation de l’ensemble des rubriques sur la page d’accueil (liste simple sans nécessité d’utiliser le scroll + liste détaillée et numérotée en bas de la page)
  • La mise en place de tests ergonomiques pour la reformulation des rubriques
  • Un moteur de recherche classique

D’autre part, celles nécessitant un autre type d’intervention :

  • L’ouverture d’une fenêtre avec une fiche détaillée de la ressource au passage de la souris
  • Licence Creative Commons incrustée sur l’archive au montage
  • Facilité de téléchargement de l’archive lorsque celui-ci est autorisé
  • L’abandon des couleurs trop présentes sur l’ensemble du site
  • Un regroupement dans une barre horizontale de fonctionnalités, clairement divisée en trois possibilités de recherches principales : les informations générales, l’accès à la vidéothèque, l’accès aux dossiers thématiques.

Elles ont permis également de valider certains aspects existants :

  • Accès au catalogue de ressources dès la page d’accueil
  • Accès multiple répondant à divers scenarii utilisateurs
  • Informations sémantiques dans le titre des archives
  • Présentation des ressources sous forme de listes
  • Visibilité des métadonnées complètes
  • Chapitrage virtuel cliquable des archives (+indication de durée, langue et imagettes) qui permet de naviguer facilement dans l’archive
  • Rubriquage des dossiers thématiques en entonnoir (peu d’entrées dans les premiers niveaux de profondeur)

Enfin elles ont permis d’attirer notre attention sur certaines erreurs à éviter :

  • L’internaute doit connaître dès le début de sa recherche la nature de l’archive mise à disposition (texte, vidéo, illustration, etc.). Sur AMSUR, tout scénario débouche sur la mise à disposition d’au moins une archive audiovisuelle.
  • Les conditions de diffusion et d’utilisation doivent absolument être disponible pour chaque archive respectant ainsi les différents auteurs
  • La navigation doit suivre un modèle unique par type d’accès afin de familiariser l’internaute avec l’utilisation du site.
  • Le renvoi sur d’autres portails ou sites web doit s’effectuer en fin de recherche en tant que proposition alternative et complémentaire.

 

En conclusion :

Le portail du MITopencourseware se présente comme le plus ergonomique et le plus complet des portails web étudiés dans ce benchmark. On remarque tout d’abord un schéma récurrent de navigation qui familiarise immédiatement l’internaute avec l’utilisation du portail et l’accès à ses ressources.

  • Page d’accueil 

La page d’accueil propose un double accès : toutes les thématiques proposées sont listées et immédiatement accessibles sans scroll à l’ouverture du site, puis ces mêmes thématiques sont déclinées et détaillées sur au bas de la page d’accueil.

 

6

 

 

De plus, en cliquant sur l’une des catégories proposées, par exemple sur « Anthropology », une ancre nous amène directement à la thématique détaillée au bas de la page, et au passage de la souris, s’ouvre alors une fiche succincte sur le contenu.

 

7

 

 

  • 1er niveau de profondeur

La poursuite de la recherche est favorisée par une mise en page très claire des types et genres de documents proposés, types de services, etc. L’internaute est accompagné jusqu’au bout dans sa recherche et la satisfaction de sa quête est ainsi assurée. La présentation, tout comme la navigation, relève d’une systématisation qui permet à l’internaute de se familiariser rapidement avec le fonctionnement du portail et de se concentrer ainsi sur sa recherche.

 

8

 

 

  • 2ème niveau de profondeur

La mise à disposition visuelle sous forme de liste de l’ensemble des archives audiovisuelles disponibles sur le thème recherché apporte une efficacité et une clarté accentuées par la numérotation des ressources proposées.

 

9

 

 

  • La ressource audiovisuelle

A la ressource, est associé un résumé du contenu sous la forme d’une succession de « chapitres » dans l’onglet « About this video ». Cependant les « chapitres » ne sont pas cliquables (le découpage virtuel n’est pas effectué et la durée de chaque chapitre n’est pas indiquée).La vidéo est en général hébergée sur Youtube, la licence d’utilisation Creative Commons, directement incrustée au montage. Le téléchargement de l’archive est facilité par l’onglet « Download this video ».

 

10

 

 

       III.  AMSUR et la prise en compte des différents scénarii utilisateur : vision globale des ressources disponibles et proposition de dossiers thématiques

 

Les expérimentations effectuées sur AMSUR tentent de répondre à la problématique d’une modélisation d’un prototype web mettant à disposition un corpus spécifique de ressources audiovisuelles. Loin d’être abouti, AMSUR a cependant dépassé sa première phase de conception et est entré dans la deuxième phase consacrée à l’utilisabilité des ressources audiovisuelles en ligne et à la valorisation de l’ensemble du corpus traité. Aujourd’hui, on doit procéder à des tests ergonomiques afin de s’orienter vers une simplification de la présentation et de la formulation des rubriques de premiers niveaux d’accès au contenu.

Le choix que nous avons fait est celui d’un multi-accès proposé à l’internaute répondant aux différents scenarii utilisateur et donc à différentes logiques de recherches. On a tout d’abord créé trois types d’accès principaux :

  • un accès (sur la page d’accueil) lié aux rubriques de la vidéothèque numérique (volontairement redondant par sa localisation multiple) (cf. Chapitre I)
  • un accès (sur la page d’accueil) proposant une vision globale de l’ensemble des catégories et sous-catégories des dossiers thématiques
  • un accès personnalisé lié principalement à la création de dossiers thématiques entraînant une recherche sélective sur différents niveaux de profondeur

 

1.     Une vision globale dès la page d’accueil

 

onze

 

 

L’originalité de cet accès résidant dans :

  • Son accès direct sur la page d’accueil sous forme de liste : vue globale de l’ensemble des dossiers thématiques disponibles
  • Une proposition sans redondance qui simplifie la lecture des différentes propositions

(contrairement à l’accès aux dossiers thématiques utilisant les niveaux de profondeurs dont certains dossiers reprennent d’autres dossiers déjà existants, en lien avec la thématique proposée)

 

2.     Une recherche sélective utilisant une classification dans les niveaux de profondeur

 

Ce deuxième type d’accès au contenu, organisé sous forme de dossiers thématiques, utilise le CMS Umbraco et s’affranchit totalement de l’accès par la vidéothèque numérique existante. Il est basé sur la récupération des ressources numériques déjà publiées dans la vidéothèque numérique. Grâce à l’identifiant de la métadescription d’une archive, on peut faire apparaître celle-ci à un endroit précis sur le prototype web, et ceci autant de fois qu’on le souhaite.

 

12

 

A partir de cette récupération d’archives déjà publiées sur le prototype, il est possible de constituer rapidement des dossiers thématiques. Les archives audiovisuelles – accompagnées de la description, la langue, l’auteur, la date et la durée appartenant à l’analyse initiale – apparaissent automatiquement sous forme de liste.

 

13

 

L’enjeu ici est le classement et la hiérarchisation des rubriques et sous rubriques de ces dossiers thématiques, donnant accès aux archives audiovisuelles.

On a fait le choix d’une présentation en entonnoir, c’est-à-dire un nombre de rubriques restreintes sur le premier niveau de profondeur, amenant à une plus grande variété de sous catégories dans un deuxième et troisième niveaux de profondeur, contenant l’ensemble des archives audiovisuelles actuellement disponibles sur AMSUR et pouvant augmenter considérablement selon les besoins.

AMSUR propose actuellement 83 archives audiovisuelles en ligne, toutes republiées au moins une fois dans l’un des dossiers thématiques proposés. Par exemple, le dossier thématique intitulé « Les pays d’Amérique latine » regroupe ainsi l’ensemble des 83 archives audiovisuelles.

  • 1er niveau de profondeur des dossiers thématiques d’AMSUR

 

14

 

 

  • 2ème niveau de profondeur

 

15

 

 

  • 3ème niveau de profondeur

 

16

 

Conclusion et améliorations

 

Ce bilan, venant clore la première phase de conception et initiant la deuxième, permet de valider les propositions pertinentes pour l’ensemble des prototypes web de l’ESCoM. La prochaine phase concrète de modifications sera donc la suivante :

 

Menus déroulants de la vidéothèque numérique : suppression des couleurs / chaque menu sur une page proposant immédiatement un accès visuel aux archives.

 

17

 

 

  • Barre horizontale de fonctionnalités simplifiée distinguant les différents types de ressources : informations générales, vidéothèque, dossiers thématiques.
  •  Un moteur de recherche classique

 

19

 

  • Nouvelle présentation du chapitrage virtuel d’une archive audiovisuelle et des informations associées aux chapitres

 

20

 

  • Un player avec un slider présentant un ensemble thématique de ressources audiovisuelles

 

21

 

 

  • Un accès visuel immédiat sur l’ensemble des vidéos similaires

 

22

 

 

  • Un accès visuel immédiat à l’ensemble de la vidéothèque

 

23

 

 

  • Et enfin une réorganisation de l’interface de lecture d’une archive audiovisuelle, des données et métadonnées associées

 

24

 

http://www.amsur.msh-paris.fr/

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *