La curation des contenus scientifiques sur l’ARC (1) – Scoop it

La curation de contenus sur l’Atelier Rencontre des Cultures

Scoop it, un outil de curation pour l'Atelier Rencontre des Cultures

Comment assurer et proposer une veille d’information sectorielle ? Comment regrouper thématiquement des informations diffusées sur internet ? Comment commenter ces informations, les partager,les réadapter, etc. ?

               En utilisant un outil de curation

Appelé également agrégation de contenu, c’est un outil simple qui permet de trouver des contenus sur internet, de les agréger, de les éditer, de les regrouper, de les commenter si besoin est, de les présenter et de les partager au sein d’une page internet (sites ou blogs) visible par tous.

La curation, un nouveau mot arrivé fin 2010 dans le paysage d’internet qui a déjà été adoptée ou déclamée mais qui, d’une façon générale, ne laisse pas indifférent. Le curator ou curateur est le nom de celui qui fait de la curation, celui qui compile, valide et commente. Un nouveau métier du web, si l’on en croit les multiples articles qui n’arrêtent pas de fleurir au sein des sites spécialisés sur les produits du numérique.

Il était, dès lors, pour nous impossible de rester indifférent à ce phénomène.

Ainsi, depuis la mise en service du produit Scoop it – outil de curation – l’Atelier Rencontre des Cultures propose sur son site un lien vers son Scoop it « ASA-SHS – Rencontre des Cultures »  permettant un accès direct aux informations sélectionnées par notre curateur en fonction de la problématique générale du projet ASA-SHS ainsi qu’à la thématique spécifique traitée sur le site atelier ARC, à savoir les relations interculturelles.

 Adresse directe : http://www.scoop.it/t/asa-shs-rencontre-des-cultures

Quelles sont les avantages d’un tel outil pour notre projet ?

1/ Mettre en place et gérer sa propre veille d’informations sectorisés en utilisant un outil simple, gratuit, efficace et qui donne le grand avantage de pouvoir contextualiser les informations retenues et diffusées;

2/ Partager l’information et donc la diffuser sur internet mais également au sein du réseau « scoop it » et, par extension, de tout un réseau ouvert de « curateurs » travaillant dans le même domaine ou dans un domaine approchant;

3/Créer des liens en fidélisant les internautes grâce au système de suivi mis en place par scoop it.

Globalement, on le voit bien dans ces objectifs, les avantages sont multiples :  il s’agit d’exercer une veille, d’analyser cette dernière en se positionnant en tant qu’expert du domaine, de la diffuser en la contextualisant au mieux si possible, et de fédérer autour d’elle des commentaires et des suivis qui viendront enrichir la réflexion. Il nous a donc paru naturel de l’exploiter en tant que complément au processus de communication et de diffusion du projet.

à suivre…

En savoir plus sur Scoop it ?

Pas de grand discours, retrouvez en ligne l’interview de Marc Rougier, le créateur de Scoop it qui vous expliquera, mieux que nous ses motivations.

 

 

 

 


2 réflexions sur « La curation des contenus scientifiques sur l’ARC (1) – Scoop it »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *