Archives de catégorie : Ateliers ASA / ASA Workshop

Présentation et évolution des ateliers développés dans le cadre du projet ASA-SHS.

Le prototype web Mémoire de Civaux : valorisation numérique et mise en ligne d’un patrimoine matériel et immatériel local

Collecte, signalement et traitement éditorial du corpus

Créé en partenariat avec l’Association des Amis du Pays de Civaux (AAPC) et l’Equipe Sémiotique et Cognitive des Nouveaux Médias (ESCoM) de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme, le prototype web Mémoire de Civaux utilise la suite ASA développée par l’ESCoM en collaboration avec  l’INA.

Continuer la lecture de Le prototype web Mémoire de Civaux : valorisation numérique et mise en ligne d’un patrimoine matériel et immatériel local

Stratégie de contenus du prototype web AMSUR : l’accès aux ressources

Utilisant le logiciel Interview pour l’indexation et l’analyse des archives audiovisuelles, un réseau d’ontologies et des bibliothèques de modèles de description provenant du projet de recherche ASA‐SHS, le dispositif est pensé à terme pour une perspective contributive proposée à l’utilisateur et/ou aux communautés qui permettrait à la fois l’augmentation physique du corpus audiovisuel ainsi que l’enrichissement des différentes analyses pour une même archive.

Continuer la lecture de Stratégie de contenus du prototype web AMSUR : l’accès aux ressources

Problématique de republication d’un corpus d’archives audiovisuelles

Valorisation d’un corpus existant avec Studio ASA-SHS : l’exemple d’AMSUR (portail thématique web sur l’Amérique latine)

AMSUR est l’un des prototypes des portails thématiques web du projet de recherche ASA-SHS mené par l’ESCoM-FMSH. Créé en juin 2012, AMSUR est basé sur la republication du corpus préexistant d’Amsud (2006), constitué d’archives audiovisuelles bilingues (français/espagnol) publiées sur les AAR (Archives Audiovisuelles de la Recherche). Ce corpus préexistant s’est constitué autour du thème de l’Amérique latine et comporte des entretiens, colloques, séminaires de recherche, reportages, documentaires, etc., sur des disciplines et des sujets extrêmement variés comme les langues amérindiennes, les folklores religieux, les colonisations, la conservation de l’environnement, la politique, l’archéologie, etc.

Continuer la lecture de Problématique de republication d’un corpus d’archives audiovisuelles

Mise en ligne d’articles portant sur ASA-SHS – Actes du 1er Congrès de l’Afea 2011

Les actes du premier Congrès de l’Association française d’ethnologie et d’anthropologie qui s’est déroulé entre le 21 et le 24 septembre 2011 sont publiés en ligne.

L’Association française d’ethnologie et d’anthropologie (AFEA) a été fondée avec l’ambition de promouvoir la pluralité de l’anthropologie, son développement, ses pratiques, sa transmission et son devenir dans ses multiples domaines d’application.

Travaillant depuis de longues années dans le domaine anthropologique (notamment anthropologie visuelle), Jirasri Deslis et Elisabeth de Pablo ont participé à l’atelier : « La circulation des savoirs en Anthropologie visuelle : Cyberanthropologie et Humanités numériques » afin de présenter des exemples concrets portant sur l’archivage audiovisuel développés dans le cadre du projet ASA-SHS.

Les articles de ces communications désormais en ligne, vous pouvez les consulter aux adresses suivantes :

– La communication scientifique via des réseaux sociaux : Etude de cas Atelier des Arkéonautes, Jirasri Deslis

– Développement d’un environnement de travail pour la gestion et l’exploitation d’archives audiovisuelles. Étude de cas : les Archives Rencontre des Cultures ou comment maintenir des archives vivantes, Elisabeth de Pablo.

 

 

 

 

 

 

 

La curation des contenus scientifiques sur l’ARC (1) – Scoop it

La curation de contenus sur l’Atelier Rencontre des Cultures

Scoop it, un outil de curation pour l'Atelier Rencontre des Cultures

Comment assurer et proposer une veille d’information sectorielle ? Comment regrouper thématiquement des informations diffusées sur internet ? Comment commenter ces informations, les partager,les réadapter, etc. ?

               En utilisant un outil de curation

Appelé également agrégation de contenu, c’est un outil simple qui permet de trouver des contenus sur internet, de les agréger, de les éditer, de les regrouper, de les commenter si besoin est, de les présenter et de les partager au sein d’une page internet (sites ou blogs) visible par tous.

La curation, un nouveau mot arrivé fin 2010 dans le paysage d’internet qui a déjà été adoptée ou déclamée mais qui, d’une façon générale, ne laisse pas indifférent. Le curator ou curateur est le nom de celui qui fait de la curation, celui qui compile, valide et commente. Un nouveau métier du web, si l’on en croit les multiples articles qui n’arrêtent pas de fleurir au sein des sites spécialisés sur les produits du numérique.

Il était, dès lors, pour nous impossible de rester indifférent à ce phénomène.

Ainsi, depuis la mise en service du produit Scoop it – outil de curation – l’Atelier Rencontre des Cultures propose sur son site un lien vers son Scoop it « ASA-SHS – Rencontre des Cultures »  permettant un accès direct aux informations sélectionnées par notre curateur en fonction de la problématique générale du projet ASA-SHS ainsi qu’à la thématique spécifique traitée sur le site atelier ARC, à savoir les relations interculturelles.

 Adresse directe : http://www.scoop.it/t/asa-shs-rencontre-des-cultures

Quelles sont les avantages d’un tel outil pour notre projet ?

1/ Mettre en place et gérer sa propre veille d’informations sectorisés en utilisant un outil simple, gratuit, efficace et qui donne le grand avantage de pouvoir contextualiser les informations retenues et diffusées;

2/ Partager l’information et donc la diffuser sur internet mais également au sein du réseau « scoop it » et, par extension, de tout un réseau ouvert de « curateurs » travaillant dans le même domaine ou dans un domaine approchant;

3/Créer des liens en fidélisant les internautes grâce au système de suivi mis en place par scoop it.

Globalement, on le voit bien dans ces objectifs, les avantages sont multiples :  il s’agit d’exercer une veille, d’analyser cette dernière en se positionnant en tant qu’expert du domaine, de la diffuser en la contextualisant au mieux si possible, et de fédérer autour d’elle des commentaires et des suivis qui viendront enrichir la réflexion. Il nous a donc paru naturel de l’exploiter en tant que complément au processus de communication et de diffusion du projet.

à suivre…

En savoir plus sur Scoop it ?

Pas de grand discours, retrouvez en ligne l’interview de Marc Rougier, le créateur de Scoop it qui vous expliquera, mieux que nous ses motivations.