Archives par mot-clé : Digital Humanities

« Nouveaux usages des archives audiovisuelles numériques »

A paraître en octobre 2011

Un second ouvrage collectif sous la direction de Peter Stockinger va paraître courant octobre chez Hermès Science Publications dans la collection « Traité des Sciences et Techniques de l’Information« .

Ce livre présente une série d’expérimentations relatives à la constitution, la publication, et la diffusion de patrimoines audiovisuels culturels ou scientifiques.

Les principaux points discutés dans ce livre sont : l’analyse (sémiotique) et l’interprétation, la publication et/ou la republication (i.e. le repurposing) de corpus audiovisuels, la diffusion et le partage de contenus audiovisuels dans le cadre des médias sociaux et du web 2, le traçage des usages de contenus audiovisuels sur le web ainsi que la constitution et l’exploitation d’archives audiovisuelles dédiées à des patrimoines culturels circonscrits.

 

 Nouveaux usages des archives audiovisuelles numériques

>> commander

SOMMAIRE

Introduction

Partie 1. ANALYSE, RÉÉCRITURES ET REPUBLICATIONS.

Chapitre 1. L’analyse d’un corpus audiovisuel sur les Mille et une nuit

Chapitre 2. L’analyse d’un corpus audiovisuel consacré à la fabrication traditionnelle du pain.

Chapitre 3. La republication d’une ressource audiovisuelle.

Partie 2. ARCHIVES AUDIOVISUELLES, GESTION DE CONNAISSANCES ET PATRIMOINES CULTURELS.

Chapitre 4. Une archive sur le patrimoine immatériel des populations andines au Pérou et en Bolivie.

Chapitre 5. Portail audiovisuel du Patrimoine Audiovisuel Culturel d’Azerbaïdjan pour un usage pédagogique et scientifique.

Partie 3. RÉSEAUX SOCIAUX, WEB 2.0 ET COMMUNICATION MOBILE.

Chapitre 6. La communication scientifique via Facebook et Twitter.

Chapitre 7. Usages de plateformes de diffusion de contenus numériques.

Chapitre 8. Usages des agrégateurs de contenus et des réseaux communautaires.

Chapitre 9. Tracer les usages d’une vidéo : les promesses de la technologie VDI.

Glossaire des termes spécialisés

Glossaire des acronymes et des noms

Bibliographie

Index

 

Les réseaux sociaux de l’ADA (1) – Facebook

Les réseaux sociaux de l’Atelier Des Arkéonautes – Facebook

    |     |   |   

                          [Jirasri DESLIS]

            

La page professionnelle Facebook de l’Atelier Des Arkéoanutes (ADA) , créée en janvier 2011,  a actuellement plus de 1300 Fans. L’objectif de la création de cette espace communautaire est:

– de partager des informations du portail officiel ADA sous diverses formes (Texte -description, métadonnées, Liens URL, extraits des images des vidéos et les vidéos). 

– de constituer des pages et des groupes visant à faire connaître des institutions scientifiques culturelles et éducatives du monde archéologique et du patrimoine.

Qualitativement,

nous pouvons distinguer quatre types de publics de notre compte professionnel Facebook :

– les individus passionnés d’archéologie, d’art et de culture provenant de différents continents. Néanmoins, nous constatons la forte concentration de ce type de public en Europe;

-les regroupements et les réseaux professionnels (nationaux et internationaux) particulièrement dans le domaine de l’archéologie, du patrimoine, des musées, de la culture numérique et des médias. Par exemple, Rempart (Réseau d’associations au service du patrimoine), Société d’Etudes en Archéologie Subaquatique, Réseau muséal du Saguenay-Lac-Saint-Jean représente 17 institutions au Canada, Amici del Museo Civico Archeologico di Bologna – Esagono en Italie, ArchéoPass (Réseau de l’archéologie en Wallonie), Observatoire des médias Arcimedetc. ;

– les institutions administratives (territoriale, nationale et internationale), culturelle et scientifiques. Par exemple, Centre Archéologique du Var, Délégation de la mémoire, du patrimoine et des archives (Ministère de la Défense), Ambassade de France à Erevan en Arménie etc.

– les entreprises privées dans les secteurs du conseil, de l’édition, de la communication, du tourisme et de l’hôtellerie. Par exemple, Le Guide du Routard, Les éditions de l’Homme, Château de la Plumasserie, Château de Verrières, etc.

A suivre…

 (N’hésitez pas à nous soutenir en cliquant sur « J’aime » sur notre nouvelle page prof! : https://www.facebook.com/atelierdesarkeonautes )

Première page d’accueil par défaut de la page professionnelle ADA (créée en janvier 2011)
Cf: DESLIS J., “La commuication scientifique via Facebook et de Twitter”, in. STOCKINGER P. (sous la direction de), Nouveaux usages des archives audiovisuelles numériques, Hermès, à paraître en octobre 2011

Corpus audiovisuel

1/ Ensemble de textes visuels, sonores, filmiques, etc. de type/genre, de taille, de finition éditoriale, … différents qui possède une fonction particulière selon l’étape du processus de travail* (de production-publication audiovisuelle) dans laquelle il est constitué et utilisé.

2/ Dans le cadre du projet ASA-SHS, nous distinguons entre :

1) le corpus de terrain*,
2) le corpus de traitement*,
3) le corpus d’analyse*,
4) le corpus de publication*,
5) le corpus archivé*
(i.e. de conservation à long terme).

3/ La constitution d’un corpus audiovisuel doit suivre des procédures aussi explicites que possibles qui sont définies sous forme de guides composant la documentation technique qui accompagne le processus de travail* (de production-publication audiovisuelle). En effet, selon sa place et sa fonction dans le processus de travail de production-publication audiovisuelle, un corpus audiovisuel doit répondre à un ensemble d’attentes et de besoins et peut donc être évalué par rapport à des critères tels que couverture empirique, cohérence/pondération interne, qualité épistémique, etc.

Cf. Introduction aux archives audiovisuelles – Londres-Paris, Hermès Sciences Publishing, 2011 (traduction en anglais – Introduction to Digital Audiovisual Archives, Londres-New York, ISTE John Wiley and Sons, 2011).

 

A paraître, un premier ouvrage collectif intitulé « Archives Audiovisuelles de la Recherche », chez Hermès Science Publications dans la collection Traité des Sciences et Techniques de l’Information

A paraître en octobre 2011

Un premier ouvrage collectif sous la direction de Peter Stockinger va paraître courant octobre chez Hermès Science Publications dans la collection « Traité des Sciences et Techniques de l’Information« .

Ce livre propose une introduction méthodologique, pratique et technique à l’analyse de corpus audiovisuels dans le cadre d’un projet de numérisation/diffusion d’un patrimoine de connaissances. Il présente, plus particulièrement un environnement de travail composé d’une part d’outils informatiques pour la segmentation, la description/indexation et la publication en ligne de corpus audiovisuels et d’autre part, un métalangage (une ontologie de domaine) pour segmenter, décrire et publier des ressources audiovisuelles.

 Les archives audiovisuelles : description, indexation et publication

>> commander

SOMMAIRE

Introduction

Chapitre 1. Contexte et enjeux

Partie 1. LES ATELIERS DE SEGMENTATION ET D’ANALYSE DE CORPUS AUDIOVISUELS

Chapitre 2. Atelier de segmentation des ressources audiovisuelles

Chapitre 3. L’atelier d’analyse de corpus audiovisuels

Chapitre 4. L’analyse de l’expression audiovisuelle

Chapitre 5. Analyse du contenu audiovisuel

Chapitre 6. Les usages d’une ressource audiovisuelle

Chapitre 7. Maquette d’une publication audiovisuelle sous forme d’un portail web

Partie 2. ENVIRONNEMENT TECHNOLOGIQUE, DÉVELOPPEMENT ET NOUVELLES PERSPECTIVES

Chapitre 8. L’environnement numérique ASA

Chapitre 9. Le Studio ASA

Chapitre 10. Le développement informatique du modèle de publication « Portail web »

Glossaire des termes spécialisés

Glossaire des acronymes et des noms

Bibliographie

Index

Analyse (d’un corpus audiovisuel)

Analyse (d’un corpus audiovisuel)

1/ Terme qui désigne l’une des deux classes principales de tâches et activités du travail sur un corpus audiovisuel, l’autre classe étant celle du traitement* d’un corpus audiovisuel.

2/ L’analyse est un travail d’explicitation de la valeur* potentielle d’un texte audiovisuel pour un public donné (l’analyste* pouvant être ce public). Une valeur* potentielle peut être un nouvel apport en informations à propos d’un sujet particulier, des images manquantes ou inédites, des explications permettant de mieux comprendre un fait, etc.).

3/ Dans le cadre du projet ASA-SHS, nous distinguons entre six grands types d’analyse d’un corpus audiovisuel que sont les suivants : a) la localisation d’une valeur potentielle (analyse qui consiste, concrètement parlant, en l’identification des segments ou passages pertinents dans un texte audiovisuel et son segmentation) ; b) l’analyse paratextuelle* (tâche d’analyse qui consiste à produire les informations dites signalétiques d’un texte audiovisuel et/ou d’un de ses passages) ; c) la description audiovisuelle* (tâche qui consiste à réaliser une description/interprétation des plans visuels et sonores d’un texte audiovisuel) ; d) la description thématique* (tâche qui consiste dans la réalisation de l’analyse du contenu d’un texte audiovisuel ou d’un de ses passages, i.e. le ou les sujets qui y sont traités et développés) ; e) l’analyse pragmatique* lato sensu (analyse qui consiste à expliciter les possibles usages/bénéficiaires d’un texte audiovisuel et à renforcer son intérêt, son « utilité » pour le public ou un usage spécifique sous forme, par exemple, d’instructions d’utilisation, de traduction-adaptation linguistique, voire culturelle, etc.).

Cf. Introduction aux archives audiovisuelles – Londres-Paris, Hermès Sciences Publishing, 2011 (traduction en anglais – Introduction to Digital Audiovisual Archives, Londres-New York, ISTE John Wiley and Sons, 2011.